Installer un poele à bois design chez soi

Installer un poele à bois design chez soi

Le poêle à bois est un appareil de chauffage qui se décline en différents matériaux, formes et designs. Vous pouvez l’utiliser comme chauffage d’appoint ou principal. Il est à la fois économique et écologique. Mais avec tous les modèles disponibles sur le marché, comment s’y retrouver ? Quel dispositif privilégier ?

Pourquoi installer un poêle à bois ?

Le poêle à bois est un appareil qui vous permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il est peu gourmand. De plus, le bois est le combustible le moins cher sur le marché. Il est plus abordable que le chauffage électrique et au gaz. Le prix est d’ailleurs stable. Il s’agit également d’une ressource renouvelable qui ne souffre pas de pénurie toute l’année. C’est aussi un choix écologique. D’ailleurs, en optant pour cette solution, vous pourrez prétendre à l’une des diverses aides écologiques existantes telles que le crédit d’impôt à 30 %, l’éco prêt à taux zéro, les subventions de l’ANAH, la Prime Énergie ou même la TVA réduite.

Par ailleurs, cet équipement est facile à entretenir et peut fonctionner à l’aide de granulés ou de bûches. Un seul ramonage dans l’année suffit pour réduire  à optimiser sa performance. Le seul inconvénient, c’est qu’il est encombrant. De même, le rendement énergétique peut aller jusqu’à 88%pour les chaudières domestiques. Enfin, il peut apporter une touche d’élégance et de modernité à votre intérieur. Un poêle à bois design s’intègre parfaitement dans n’importe quelle décoration d’intérieur. Si vous êtes en quête d’un modèle à la fois authentique et esthétique, rendez-vous sur www.kbane.com

Poêle à bois : comment faire le bon choix ?

De primes abords, évaluez vos besoins. Dans le cas d’un chauffage principal, mieux vaut se tourner vers un poêle turbo ou à double combustion. Le premier peut monter rapidement en température grâce à la présence d’une deuxième entrée d’air réglable. Le second est le plus économique. Le rendement se situe autour de 80 %. Les deux sont éligibles à la « Flamme Verte ».

Pour un chauffage d’appoint, le poêle à bûche est à privilégier. Il est plus adapté pour un usage ponctuel, car l’autonomie est limitée (6 heures au max). La puissance de chauffe nécessaire varie selon la surface à chauffer. Il faut prévoir entre 60 w et 100 w/m² pour un rendement optimal.

Le rendement varie également entre 50 à 80 %. Plus le taux est élevé, plus la consommation est réduite. Un poêle à bois disposant d’un rendement de plus de 70 % est plus efficace et plus économique.

Côté matériau, vous avez deux options. Le poêle à bois en fonte est lourd et difficile à installer. En revanche, la fonte assure une excellente inertie thermique. Item, la diffusion de la chaleur est homogène. Le poêle à bois en acier est plus léger et plus facile à poser. Il est aussi moins onéreux. Mais il est moins performant que son confrère. Quoi qu’il en soit, sachez que certains modèles sont mixtes et acceptent les bûches et les granulés. Vous pouvez même exiger d’autres options pour améliorer le confort d’utilisation : production d’eau chaude, four, régulation, vitre vitrocéramique, etc.

Comment rallonger la durée de vie d’un poêle à bois ?

L’installation poêle à bois doit être confiée à un professionnel. Le travail est assez complexe et peut durer plusieurs jours. Quoique c’est un gage de sécurité. Pour optimiser la durée de vie et la performance de votre appareil, un entretien régulier est obligatoire. En fait, l’accumulation de bistres risque d’altérer le dispositif et causer un incendie. Le ramonage doit être réalisé par un expert une fois par an. En plus de cela, il faudrait prévoir un autre ramonage pendant la période de fonctionnement pour nettoyer le conduit d’évacuation des fumées. Outre, vous devez vider le bac à cendres et nettoyer les parois par semaine pour améliorer la qualité de combustion.