Comment agir face à un dégât des eaux ?

Comment agir face à un dégât des eaux ?

En France, on recense 3300 dégâts des eaux par an. Ils peuvent provoquer de gros ravages et la réparation coûte souvent assez cher. Dès que le sinistre survient, il faut réagir vite pour minimiser les gênes causées. Plusieurs points doivent être abordés pour ne pas se noyer dans les ruines de sa maison.

Ce qu’il faut faire face à un dégât des eaux

Vous devez déterminer d’où provient la fuite. Si l’origine est locale, la première chose à faire est de couper l’alimentation en eau de son logement. Les courts-circuits font partie des degat des eaux urgence qu’il faut traiter au plus vite. L’électricité doit donc être coupée si jamais des appareils électriques se trouvent à proximité.

Le dégât des eaux doit être signalé à votre assureur dans les 5 jours qui suivent le sinistre. Envoyez un document contenant vos identités, la référence du contrat d’assurance et les détails du sinistre. Les pièces défectueuses ainsi que tout ce qui est endommagé ne doivent pas être touchés avant l’expertise. Pensez à prendre des photos en guise de preuve et conservez les factures ainsi que les éléments hors d’usage. Il se peut que vous puissiez expédier le fichier en ligne, cela dépend de votre agence.

Un constat amiable du dégât des eaux doit être rempli dans le cas où le dégât provient de votre voisin. S’il refuse de reconnaitre ses torts, adressez un courrier recommandé à votre assureur en précisant l’origine probable et le problème auquel vous faites face.

Le site www.fuiterecherche.com peut vous accompagner et il peut également prodiguer des conseils sur les dégât des eaux procédure à suivre. Vous pouvez directement le contacter et un devis pourra être effectué afin d’estimer les pertes.  

Reconnaitre sa responsabilité

Lors d’un dégat des eaux qui paye ? Cela dépend de la responsabilité du locataire, du propriétaire, du syndicat de copropriété ou même des voisins. Dans certaines situations, l’assurance de la personne fautive peut refuser de payer pour les dommages et les réparations.

S’il a été établi que la cause du dégât des eaux est d’origine locale, le propriétaire est tenu responsable. Une évaluation supplémentaire doit être menée s’il y a une copropriété. Lorsqu’on a pu prouver que la source du sinistre est une installation commune, la copropriété est engagée. Pour le locataire, il est reconnu coupable si le dégât des eaux provient des réparations locatives à sa charge. Le remplacement des joints du robinet et des flexibles de douches ainsi que l’entretien des appareils qui se servent d’eaux en font partie.

S’il s’agit d’un défaut de construction ou d’entretien, le propriétaire est de nouveau engagé. Néanmoins, les fautes peuvent se retourner sur le constructeur selon les cas. Il se peut que le dégât des eaux concerne plusieurs personnes à la fois. Pour ne pas s’emmêler dans les formalités, des conventions doivent être signées par les différentes compagnies.  

Éviter les dégâts des eaux

Pour prévenir un dégât des eaux à partir de votre appartement, un entretien régulier ainsi qu’une inspection rigoureuse doivent être effectués. Faites en sorte que vos canalisations, vos joints d’étanchéité, vos gouttières ainsi que vos lave-vaisselle et lave-linge soient toujours en bon état. Dès qu’il y a une petite fuite dans la douche, il faut fouiller les lieux à la recherche d’un éventuel débordement.

Si vous devez vous absenter pendant plus de 24 heures, fermez le robinet d’arrivée d’eau. Utilisez fréquemment des produits nettoyants pour vos canalisations et vos gouttières. Faites particulièrement attention en automne, car les feuilles tombent et bouchent les structures. En hiver, ne coupez pas votre chaudière et vos radiateurs même si vous devez vous absenter, laissez-les en fonction « hors gel ».