Les étapes d’entretien d’une chaudière fioul

chaudière fioul

Publié le : 22 février 20236 mins de lecture

L’entretien de la chaudière à fioul est devenu une obligation depuis 2009. Vous devez le réaliser chaque année pour être en conformité avec la loi, mais aussi parce que cela offre une multitude d’avantages. En plus de prévenir les pannes et de contrôler les émissions polluantes, cette maintenance préventive permet d’améliorer les performances du dispositif de chauffage et d’en rallonger la durée de vie. Pour offrir ces avantages, l’entretien d’une chaudière suit les étapes suivantes.

Le nettoyage entier du système de chauffage et des accessoires en lien avec le combustible

L’entretien de votre dispositif de chauffage doit être réalisé par un professionnel qualifié. Celui-ci commence par le ramonage de chaudière à fioul et le nettoyage des divers éléments en relation avec le combustible.

Le nettoyage de la suie sur le foyer

La combustion de la chaudière laisse place à la formation des résidus qui risquent d’entraver son fonctionnement. Le nettoyage est donc d’une importance capitale. Pour commencer, il faut retirer le brûleur et accéder à la trappe puis à la porte d’accès au foyer, accessible après le retrait de la plaque d’isolation.

À l’aide d’un hérisson de ramonage et de brosses, le chauffagiste procède au nettoyage du dispositif. Il gratte en réalité toute la suie accumulée sur le foyer de l’appareil et la retire à l’aide d’un aspirateur. Le nettoyage de la cuve est ensuite effectué avec une brosse métallique jusqu’à ce que les parois du dispositif deviennent propres. Les différentes composantes de la chaudière (portes et trappes) sont débarrassées des résidus de combustion qu’elles comportent et sont remises en place par l’artisan.

Le nettoyage du brûleur et des filtres

Le brûleur est l’une des pièces les plus importantes de votre chaudière à fioul. Il s’agit en fait de l’élément qui assure la combustion du combustible pour la production de la chaleur. Pour l’entretien de chaudière à fioul, le chauffagiste vérifie d’abord si la pièce est en bon état. Il s’occupe ensuite de le dépoussiérer et de le nettoyer comme il le faut. Le gicleur qui assure l’approvisionnement en combustible est aussi nettoyé par la même occasion. Le professionnel procède en outre au démontage et au nettoyage du filtre, de même que le pré-filtre pour les installations qui en disposent.

Le ramonage des conduits d’évacuation des fumées

Encore appelé conduit d’évacuation des fumées, le conduit de cheminée est aussi atteint par la pollution et la suie engendrée par la combustion. Conscient de cela, le chauffagiste de chez engie-homeservices.fr opte pour un ramonage pour le rendre plus propre. Cela est très important pour réduire votre consommation de fioul et vous permettre ainsi de faire des économies. Mais en plus de ça, le ramonage des conduits d’évacuation limite le risque de la survenue d’un incendie.

Pour nettoyer les conduits d’évacuation, l’artisan commence par démonter les trappes d’accès. Toujours avec son hérisson de ramonage, il retire toute la crasse accumulée à l’intérieur des conduits. Le nettoyage se fait de bout en bout, en partant de la cheminée jusqu’au toit, où le conduit débouche sur l’air libre. Au cours de cette étape, le chauffagiste examine aussi les tuyaux d’évacuation situés proches du dispositif de chauffage. Ceux-ci sont ainsi remplacés en cas de défectuosité.

Contrôle général de la chaudière

À la suite des divers nettoyages, le plombier chauffagiste procède à l’inspection de l’état général de la chaudière. Il recense ainsi tous les pièces et équipements du dispositif de chauffage qui sont abîmés pour les remplacer. Il procède après cela au redémarrage de la chaudière, une étape durant laquelle il prête une attention particulière aux bruits dégagés. Cela lui permet de diagnostiquer d’éventuels problèmes et d’en identifier l’origine pour leur apporter une solution. Au cas où tout fonctionnerait normalement, il va passer à l’analyse des fumées et au réglage de la combustion.

La mesure du taux de pollution du dispositif de chauffage

La chaudière à fioul est connue pour émettre d’importantes quantités de monoxyde de carbone. Il existe néanmoins une limite à ne pas enfreindre. Lorsqu’il s’agit de faire entretenir son système de chauffage, l’artisan vérifie ainsi si les émissions du dispositif sont conformes à la norme exigée en se servant d’un analyseur.

Une situation anormale est signalée lorsque le taux de CO mesuré se trouve entre 10 et 50 ppm. Le chauffagiste doit ainsi vous faire savoir qu’il faut réaliser des investigations supplémentaires pour plus d’assurance. Mais lorsque la quantité de CO dépasse les 50 ppm, cela témoigne d’un danger grave et immédiat (DGI). La chaudière doit ainsi être maintenue aux arrêts jusqu’au démarrage des activités dans les conditions normales.

Les diverses mesures précédemment effectuées permettent aussi au professionnel de régler le brûleur comme il le faut pour plus d’assurance. Cela offre d’ailleurs l’assurance d’un bon fonctionnement de votre chaudière à fioul. L’artisan se charge à la suite de nettoyer les déchets engendrés par les travaux effectués que ce soit dans la pièce ou à l’extérieur de la chaudière. Il vous délivre ensuite l’attestation d’entretien qui peut être très utile en cas de contrôle.


Plan du site