Sécurité électrique : Les normes à suivre

Sécurité électrique : Les normes à suivre

À la suite de plusieurs accidents domestiques au cours d’installations de compteurs électriques, le gouvernement français a établi des normes de sécurité. Ces dernières permettent de réglementer la réalisation de ces installations dans tous les locaux d’habitation. Afin de garantir la qualité de l’intervention, il est capital de connaître trois différentes normes qui sont indispensables afin d’assurer la bonne utilisation des équipements ainsi que la protection du logement : NF C 15-100, NF C 14-100 et NF C 16-100.

NF C 15-100 : la norme de référence

Dans le cas d’une habitation individuelle, l’unique norme à respecter est la norme NF C 15-100, celle-ci étant composée de plusieurs sous-parties. Entrée en vigueur en 1969, elle est parfois amendée pour pouvoir se conformer à l’évolution technologique et les nombreuses exigences de sécurité. Elle s’applique à la totalité de l’installation, qu’il s’agisse de prises de courant ou encore de l’éclairage.

La nouvelle norme électrique 2021 se focalise notamment sur le tableau électrique qui gère la distribution et la sécurité de toutes les parties de l’habitation. Il est important que celui-ci soit équipé de plombs en cas de surtension, de parafoudre et de disjoncteur afin de couper le courant de manière automatique en cas de souci. Cela permet de minimiser considérablement les risques d’incendie et le nombre de décès par an. La norme NF C 15-100 exige plusieurs règles précises et très strictes qui concernent certains points. Entre les différents points les plus fondamentaux évoqués, vous pouvez retrouver :

  • L’obligation de mettre en place un tableau électrique respectant les normes
  • L’obligation d’aménager une prise de terre afin d’évacuer toute fuite d’électricité
  • L’obligation de faire étalage d’un schéma sur lequel s’affichent le calibre et le type des protections
  • L’obligation de protéger les prises de courant et circuits électriques
  • L’obligation de disposer d’une gaine technique logement…

Ces règles sont parfaitement détaillées pour que tous vos matériels électriques marchent de façon sécurisée et performante. La norme de référence définit également quelques standards comme :

  • 5 prises électriques pour la salle de séjour
  • 3 prises électriques par chambre
  • 4 prises électriques spécifiques dans la cuisine pour l’électroménager

La NF C 15-100 exclut les fils électriques apparents : ils doivent être incrustés dans les murs ou encore dans les rigoles et les plinthes prévues pour cet effet. Les installations dans la buanderie et la salle de bain doivent également être en mesure de supporter de hauts niveaux d’humidités sans pour autant dysfonctionner.

La NF C 14-100 et la NF C 16-100

La norme NF C 14-100 est prévue pour le distributeur d’électricité qui n’est autre qu’Enedis. Elle détermine les différentes règles à respecter en termes d’installation de réseaux de distribution publique d’électricité. Cela dit, cette norme s’applique aux montages de jointure à basse tension situées entre le nœud de branchement au réseau et celui de la livraison aux consommateurs. Elle touche non seulement les branchements individuels, mais aussi les branchements collectifs.

La norme NF C 16-100 définit les règles qui permettent d’effectuer le diagnostic de l’état des installations électriques déjà existantes des bâtiments à usage d’habitation. Une telle évaluation est obligatoire dans le cas de location ou de vente d’un logement.

De quelles manières sont respectées les normes de sécurité ?

Quand vous faites construire ou rénovez votre habitation, le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité ou Consuel réalise un examen avant le branchement de votre installation électrique au réseau. La visite permet d’inspecter que tous les standards de la norme électrique 2020 et 2021 sont respectés. Une attestation de conformité vous est ensuite octroyée si votre installation électrique est conforme. Vous pourrez alors ensuite être connecté au réseau Enedis.

Si des défauts sont décelés, vous devez, dans ce cas, réaliser les travaux de rénovation nécessaires. Un fait qui vous coûtera des frais supplémentaires. En outre, une contre-visite est organisée. Quoi qu’il en soit, afin d’être certain que votre installation suit les normes de sécurité en vigueur et de gagner considérablement du temps, vous devez contacter un expert qualifié pour les travaux. Lorsque votre installation électrique est enfin reconnue conforme, les interventions d’Enedis s’effectueront à distance. Avec le compteur communicant Linky ainsi qu’à son PDL, le changement de puissance ou encore l’ouverture du compteur peuvent être réalisés sans le déplacement d’un technicien.

Quand remettre une installation électrique aux normes ?

Sachez que la mise aux normes est systématique dans le cas d’une habitation neuve. Comme il est dit plus tôt, il faut que l’installation soit en règle afin de recevoir l’attestation Consuel et de pouvoir poser un compteur électrique. Pour une rénovation, tout varie selon son ampleur. Vous n’avez pas la nécessité de faire valider votre installation pendant un remplacement de câble électrique. Il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée et surtout qualifiée pour le bon respect des normes en vigueur. Si vous réalisez vous-même votre installation sans respecter les normes, alors sachez que vous ne serez pas couvert par l’assurance habitation en cas d’incident électrique.

En revanche, vous êtes obligé de mettre aux normes votre installation dans le cas de remplacement intégral de celle-ci. Effectivement, c’est obligatoire pour remettre en service votre compteur. Enfin, si votre disjoncteur à l’habitude de sauter quand vous consommez beaucoup trop de courant, il est très intéressant de modifier la puissance de votre compteur. Afin de savoir la puissance la plus adéquate à votre consommation, vous avez la possibilité d’utiliser un simulateur de puissance. Désormais, vous pouvez trouver des simulateurs de puissance en ligne qui vous permettent d’estimer et de calculer très rapidement la puissance de votre compteur. Pour ce faire, vous devez remplir un formulaire et d’y renseigner toute votre installation en électricité. Les résultats vous sont ensuite donnés en seulement quelques secondes.